Sélectionner une page

Feux de signalisation

Les feux de signalisation pour véhicules en dehors du trafic routier, sont généralement de type bicolores auxquels peuvent s’ajouter des flèches directionnelles.
Ceux destinés aux piétons sont aussi bicolores et se distinguent souvent par la reproduction d’une silhouette de piéton.
En Europe, la convention européenne sur la signalisation routière (convention de Vienne sur la signalisation routière) de 1968, à laquelle se sont depuis ralliés de nombreux États, contient des dispositions qui fixent les catégories, formes et couleurs des signaux routiers, dont les signaux lumineux.

Les feux sont généralement déclinés à partir de deux couleurs de base : le rouge pour indiquer l’arrêt et le vert pour autoriser la passage.
L’orange est également utilisé et sert à signaler le passage avec prudence.
Ces couleurs ont l’avantage d’être très différentes, sauf pour la plupart des daltoniens ; mais, pour eux, la position du feu (en haut, au milieu, en bas ; ou parfois à gauche, au milieu, à droite) prend toute sa signification.

Dans le cas des parkings et des voies d’accès étroites mais à double sens de passage, les feux de signalisation sont commandés par des automates.

Voici les 4 résultats