Sélectionner une page

Quel lecteur de badge choisir ?

Élégant et moderne, et avec une gamme de fonctionnalités en option, la série de lecteur de badge TSEC offre une solution pour tout le monde. Le lecteur de badge est disponible en trois tailles. Sélectionnez le modèle adapté à vos besoins et votre décor. L’indice de protection IP65 offre un haut degré de sûreté contre les éléments. Le lecteur de badge TSEC est recommandé dans les environnements difficiles. Le lecteur de badge peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur, depuis la porte du parking jusqu’à la porte du bureau.

Lecteur de badge de la série TSEC :

 

Pour l’utilisateur final, il y a peu de différence visible entre une carte de 125 kHz et une carte de 13,56 MHz. Il présente une carte au lecteur de badge, son accès est accordé ou refusé.
Dans la coulisse, les choses sont cependant très différentes.

En dehors de la fréquence utilisée pour transmettre les données, il existe des éléments clés en terme de sécurité et de plage de lecture des cartes.
Historiquement, les systèmes de contrôle d’accès à base de cartes étaient construits autour d’une carte à bande magnétique. Ces cartes ont nécessité une action de balayage à travers un lecteur de badge magnétique pour accéder à une porte.
Cette technologie présentait un certain nombre d’inconvénients, notamment un facteur de désagrément, un taux d’usure élevé et une très faible sécurité.
Ce sont ces inconvénients qui ont conduit au développement d’une nouvelle technologie de proximité sans contact, permettant de lire les cartes sans contact physique avec le lecteur.
Les lecteurs de proximité fonctionnent en émettant constamment un champ RF à courte portée.
Lorsqu’une carte de proximité se trouve à portée de ce champ, la puce intégrée transmet un numéro de carte au lecteur badge.

Toutes les cartes de proximité ne sont pas égales. Il est important d’étudier les différents paramètres avant de prendre une décision sur la technologie à adopter.

 

 

Les différentes technologies de carte :

125kHz

La première des technologies de proximité utilisait la fréquence 125 kHz.
Lorsqu’une carte 125kHz est mise sous tension, elle commence immédiatement à transmettre son numéro de carte.
Le problème est que, étant un système de proximité, il est possible de créer un appareil qui va «alimenter» une carte à distance, puis lire les données qui sont transmises.
Une fois que vous avez cela, vous pouvez facilement reproduire la carte, en faisant autant de copies que vous le souhaitez.
L’avantage du 125 kHz est que grâce à la faible consommation d’énergie et à la faible quantité de données transmises,
il offre une bonne plage de lecture (environ 10 cm) et une lecture rapide, permettant aux utilisateurs de « passer » leur carte devant le lecteur de badge.

Mifare / 13.56MHz

La norme Mifare a été créée à l’origine comme une solution de billetterie pour les systèmes de transport, et en même temps pour supprimer les problèmes de sécurité de la technologie 125kHz en permettant une communication bidirectionnelle entre la carte et le lecteur de badge.
Cela a vu l’introduction du cryptage de la carte et la possibilité de stocker des données sur la carte.
La plupart des technologies Mifare stockent le numéro de carte dans l’une des zones de stockage de la carte, appelées secteurs.
Lorsque la carte se rapproche du champ RF du lecteur, la carte et le lecteur commencent une session de communication sécurisée en utilisant des clés de cryptage partagées.
Une fois ceci établi, le numéro de carte est transmis et la session de communication est fermée.
Ce processus se passe très rapidement, mais il prend un peu plus de temps qu’un système basé sur le 125kHz et signifie qu’en général, une carte Mifare ne peut pas être simplement « passée » devant un lecteur de cartes, mais doit être « présentée ».
En outre, le processus bidirectionnel nécessite plus d’énergie que le 125 kHz, ce qui signifie une plage de lecture légèrement réduite à environ 7 cm.
Avec la sécurité et l’espace de stockage supplémentaire, la carte peut être utilisé pour de nombreuses applications, telles que le stockage de crédit pour le restaurant …
Mifare prend de nombreuses formes, chacune avec ses propres avantages et inconvénients.

Mifare CSN

Toutes les cartes Mifare sont livrées avec un numéro de série CSN.
Ce numéro électronique est présenté de la même manière que le 125 kHz en ce qu’il n’est pas crypté et peut être lu par une plus grande gamme d’appareils facilement achetés sur le marché libre.
Par exemple, de nombreux smartphones sont capables de lire ces informations, ce qui en fait une méthode encore moins sûre que la plupart des systèmes à 125 kHz.
Le CSN est généralement utilisé lorsqu’il est nécessaire de lire des cartes Mifare à partir d’un certain nombre de systèmes de contrôle d’accès différents.
Bien qu’il offre une grande flexibilité, il est très peu sûr.

Mifare Classic

Mifare Classic était la première version de la norme Mifare. Il stocke le numéro de la carte sur l’un de ses secteurs, puis crypte la communication entre la carte et le lecteur de badge, ce qui rend théoriquement impossible, ou du moins très difficile de copier une carte.
Malheureusement, un défaut de sécurité a été découvert dans la norme Mifare Classic, ce qui signifie qu’avec une bonne connaissance et du bon matériel, une carte peut encore être copiée ou une autre carte de la série créée.

ICT Secured Mifare

C’est la mise en œuvre de la norme Mifare par ICT.
Les données de la carte sont protégées avec une clé d’authentification diversifiée et cryptées avec un algorithme AES256, ce qui permet de combler efficacement la faille de sécurité connue dans la norme Mifare.
Ces cartes ne sont pas aussi sécurisées que DESFire mais offrent une sécurité élevée contre le clonage et un temps de lecture contenu.

Mifare DESFire

Le plus récent des standards Mifare, Mifare DESFire inclut un module cryptographique sur la carte elle-même pour ajouter une couche supplémentaire de cryptage Triple DES à la transaction carte / lecteur de badge.
C’est la norme la plus élevée en matière de sécurité des cartes actuellement disponible, mais elle présente certains inconvénients.
Le module cryptographique supplémentaire nécessite plus d’énergie pour fonctionner, ce qui réduit encore la plage de lecture de 1 à 2 cm.
Cela signifie que lors de la mise en œuvre de la technologie DESFire, il est essentiel de le faire avec une formation des utilisateurs afin d’éviter toute frustration.
Une carte DESFire doit être fermement présentée au lecteur et maintenue en place jusqu’à ce que l’accès soit accordé.
En agitant ou en balayant une carte DESFire, la lecture ne sera pas réussie.
Éduquez les utilisateurs pour qu’ils considèrent le lecteur de carte comme un agent de sécurité.
Lorsque vous demandez l’accès, le lecteur de badge doit recevoir vos informations d’identification, un peu comme si un agent de sécurité inspectait une carte d’identité.