Sélectionner une page

Détection intrusion

Un système de détection intrusion a pour objectif de sécuriser les biens mais aussi de protéger les collaborateurs. Il détecte les intrusions ou les tentatives d’effraction, donne l’alerte, déclenche une alarme sonore, et envoie une notification à la station de surveillance ou via une application mobile.

La centrale d’alarme peut aussi surveiller et remonter des informations techniques pour avertir les occupants et le service de sécurité en cas de défaut.

Un système d’alarme anti-intrusion est souvent composé des mêmes éléments. Il y a une centrale qui est l’intelligence du système et qui va gérer les informations en provenance des différents organes de commande et de détection.

Trois types de détection sont aujourd’hui proposés pour prévenir de l’intrusion :
 

La détection périphérique

Pour surveiller dans un premier temps les abords extérieurs du bâtiment à protéger grâce à des barrières infrarouges ou des radars de détection extérieurs. L’avantage est donc de prévenir de l’intrusion avant que l’auteur commette son méfait.
 

La détection périmétrique

Pour sécuriser les accès aux locaux même s’ils sont occupés. Les détecteurs d’ouverture magnétique servent à surveiller les portes et les fenêtres, les contacts de type sabot pour les portails, les détecteurs choc ou sismiques pour les murs. Il existent d’autres dispositifs de détection spécifiques comme les détecteurs de bris de verre, acoustiques ou sismiques.
 

La détection volumétrique

Pour détecter les mouvements à l’intérieur des zones protégées. On utilise principalement des détecteurs bi-volumétrique qui combine la technologie hyperfréquence à l’infrarouge. Ils ne détectent les mouvements que si quatre facteurs sont réunis : la dimension de l’intrus, sa distance par rapport au détecteur, sa vitesse de déplacement et son angle d’approche.
 
Enfin en cas d’alarme, la centrale déclenchera les sirènes et les flashs pour alerter, dissuader et signaler une anomalie sur le site.

Showing 1–9 of 12 results